Bienvenue aux insatiables !



Un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par l’ancienne équipe de Cassandre et celle du jeune Insatiable pour mettre en valeur des actions essentielles mais peu visibles, explorer des terres méconnues, faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque et, surtout, réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.


Le blog de Samuel Wahl :




Il faudra culbuter les fatalistes !

Après la mémorable soirée de « Propositions poïélitiques » organisée par Cassandre/Horschamp le 10 avril 2012 au Théâtre Monfort où Jack Ralite nous a offert, en « invité-surprise », un beau discours, vif et roboratif, rendez-vous a été pris pour prolonger l’échange.



L’art du don en milieu hostile

Gaspard Delanoë, célèbre figure des squats parisiens, directeur du musée Igor-Balut et membre fondateur du collectif de l’aftersquat 59 Rivoli, s’exprime sur ces lieux de création, leur rapport avec le marché de l’art et l’administration culturelle.



Grand témoin

Le poète nous entraîne dans le tourbillon de son œuvre, vers les lieux, épisodes et compagnons remarquables qui ont jalonné sa vie. Homme résistant, du maquis au camp, journaliste sur tous les fronts de l’internationalisme, auteur d’un théâtre à dimension poétique et politique. Un théâtre de chair, de pensée et d’histoire. Quelques signes essentiels à la « traversée » de son écriture ? L’engagement, Armand-Gatti-121



-* Entretien avec Lazare

Lazare nous a fait l’amitié d’un long entretien pour le numéro d’été à paraître de la revue Cassandre/Horschamp, où nous revenons sur son parcours, aussi singulier que son théâtre*.



La voix est libre à Beyrouth

La voix est libre annonce sa prochaine édition aux Bouffes du Nord. C’est de Beyrouth au Liban, où le festival faisait étape, que Blaise Merlin, son directeur, nous a écrit. Une correspondance que nous décidons, avec son accord, de rendre publique



par Jack Ralite

Le 18 avril 2012, quelques jours avant l’élection présidentielle, Jack Ralite nous offrait un discours sur la politique culturelle de M. Sarkozy, à l’occasion d’un des grands rendez-vous de Cassandre/Horschamp, « Propositions poïélitiques de dernière minute » au Théâtre Monfort.



Une Université populaire audiovisuelle à la Maison des Métallos

La Maison des Métallos à Belleville, accueille une exposition-installation vidéo accompagnée de rencontres et ateliers destinés à véhiculer une pensée critique : une Université populaire audiovisuelle.



Artistes, poètes, musiciens de toute la France, unissez-vous !

élections présidentielles mars 2007, Parti des Artistes et de leurs Publics (PAP)



« Artistes d’Iran, passeurs de Culture(s) »

« Artistes d’Iran, passeurs de Culture(s) »



Patrick Chamoiseau

Le poète Patrick Chamoiseau nous fait parvenir un message.



Extraits vidéo de la réunion publique organisée par Cassandre/Horschamp, suite à l’appel "Impossible absence"

Extraits vidéo de la réunion publique organisée par Cassandre/Horschamp, suite à l’appel "Impossible absence".



Tour d’horizon de la galaxie des jeunes collectifs qui opposent l’insurrection créative au monopole idéologique ultra-libéral

Tour d’horizon de la galaxie des jeunes collectifs qui opposent l’insurrection créative au monopole idéologique ultra-libéral.





Brèves


Depuis 2003, le fes­ti­val de cinéma d’Attac « Images mou­ve­men­tées » s’emploie à infor­mer et à sus­ci­ter la réflexion col­lec­tive sur des ques­tions cru­cia­les de ce début de XXIe siècle en s’appuyant sur une pro­gram­ma­tion ciné­ma­to­gra­phi­que exi­geante et éclectique. Celle-ci asso­cie courts, moyens et longs-métra­ges, docu­men­tai­res et fic­tions, films fran­çais et étrangers, anciens et récents, ayant eu une large dif­fu­sion ou non. Le fes­ti­val accueille régu­liè­re­ment des avant-pre­miè­res.


Le Génie en Liberté est un Événement bien­nal, orga­nisé par le Génie de la Bastille.
Il pro­pose à un large public un par­cours cultu­rel dans le quar­tier du 11ème arron­dis­se­ment de Paris.


Tous les deux ans, la ville se trans­forme en un gigan­tes­que cas­te­let en accueillant le Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes qui réunit 230 com­pa­gnies et accueille plus de 150.000 spec­ta­teurs. En ce mois de sep­tem­bre aura lieu sa 19° Édition.


Cette his­toire simple, et les contrain­tes qu’elle nous impose, convien­nent à un théâ­tre sim­ple­ment arti­sa­nal. Pas de recours aux tech­ni­ques contem­po­rai­nes. Technique qui fut l’immense chan­tier d’Anders. « Le « trop grand » nous laisse froids, mieux (car le froid serait encore une sorte de sentir) même pas froids, mais com­plè­te­ment intou­chés ; nous deve­nons des anal­pha­bè­tes de l’émotion ».