Des dangers de la bienveillance

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Archipels #2
est sorti !





  


< Articles

Des dangers de la bienveillance

Une prémisse à l’art brut.
PARTAGER ►

par Alexandra A.
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



J’en parlais récemment ici, il est des maladresses à toutes les mises en exposition. À la Maison Victor Hugo, ce qui m’a dérangé c’est le raisonnement qui a précédé la construction du propos critique. Je voudrais souligner plusieurs problèmes, et non des moindres, puisqu’ils sont discriminatoires. Dans un récent article Marine Vellet relevait certains points problématiques, erronés ou absents, pourtant présents dans le titre de l’exposition La folie en tête… aux racines de l’art brut. Elle soulignait à juste titre l’absence de la « folie » attendue et se montrait sceptique devant une vision de « l’art brut » qui ne s’inscrit pas dans les traces de Dubuffet.

Lire ici l’article de Marine Vellet

JPEG - 162.1 ko
Karl Schneeberge, "Sozialist", carton, papier, journaux, fil de fer, 1922, N° inv. 230© Psychiatrie-Museum, Berne. Maison Victor-Hugo.

L’institution et ses deux commissaires ont sciemme[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !



Arts plastiques Exposition Maison Victor Hugo Paris
fake lien pour chrome



Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…